Née au Mans, Élizabeth Laforge est la benjamine d’une famille de 4 enfants.

Son éducation a pour socle une proximité directe avec la nature transmise de mère en fille de génération en génération, l’expression d’une foi intense et un goût permanent autant qu’éclectique pour les arts.

 

À 11 ans Élizabeth Laforge est remarquée par Colette Houdoin, professeur de dessin à l’Institution Notre-Dame du Mans, épouse du peintre Guy Houdoin qui n’est pas encore connu sous le pseudonyme ‘‘Odon’’. Une entente se tisse aussitôt entre les parents d’Élizabeth et le couple Houdoin pour son initiation et sa pratique picturale. Une proximité quasi permanente s’instaure par de nombreux et fréquents voyages à Paris dans les galeries, le musée d’art moderne et les autres musées et la rencontre privilégiée de peintres. A l'heure actuelle, leur relation dure toujours, toujours animée d'échanges constructifs.

 

Dès l’enfance Élizabeth Laforge manifeste une passion inextinguible pour l’Espagne, sa culture, sa langue.

 

Avant ses 16 ans et son baccalauréat littéraire, émergent pour elle deux figures esthétiques majeures : Edvard Münch et Pablo Picasso (musée de Málaga).

 

Elle part en Angleterre et devient l’assistante du photographe John Perkins.

 

Études supérieures à Caen : Espagnol,

Rennes : Histoire de l’art et École des Beaux-Arts

Boston (Harvard University) : Japonais.

 

Rentre en France en 1970 pour donner naissance à sa première fille.

Continue le dessin auprès de Colette Houdoin et la photographie.

 

Naissance de sa seconde fille en 1972.

 

À partir de 1974 elle se consacre essentiellement à ses enfants : éducation artistique de son aînée en classe musicale et recherche de la solution à l’énigme médicale que pose sa cadette.

 

Pendant 12 ans elle acquiert une vision globale des médecines qu’elle sollicite toutes inlassablement de par le monde : Afrique du Nord, Suisse, Philippines, Angleterre, Tibet, Allemagne, Inde, Etats-Unis, Portugal …

 

Son temps artistique est aussi à l’assimilation. Chacun de ses voyages correspond à la fréquentation des galeries et des grands musées et à la rencontre approfondie de la nature et sa beauté à facettes.

 

À la fin des années 80, enrichie de toutes ces révélations, elle se consacre encore davantage à l’aide aux autres pour l’épanouissement du potentiel humain d’équilibre et d’harmonie. L’intimité avec la nature dans laquelle elle fut élevée l’a portée à recueillir le secret des plantes. Adhère en 1996 à la British Herbal Medicine Association. À partir de 1997 conçoit pour la société ''Fleur Bleue'' la gamme de produits de cosmétique 100% naturelle ‘‘Bleu’ Le Jour’’ et de produits à consommer. Elle est l’auteure de découvertes majeures dans l’approche globale de la plante.

 

D’une partie de ce trajet singulier Élizabeth Laforge tire la substance de son premier roman : ‘‘J’ai rencontré la Source’’ (Editions Amalthée, 2009). Elle travaille à ce jour à un nouveau roman.

 

Elle continue la photographie en argentique jusqu’en 2005, année d’un malentendu avec un laboratoire qui occasionne la disparition de tous ses négatifs. Depuis cette date, elle exprime son art photographique par la technique du numérique.

 

Elle vit aujourd’hui en Suisse et partage aussi son temps professionnel entre la Provence et l’Espagne.

 

BIOGRAPHIE

​© Elizabeth   Laforge  All rights reserved.​ Created with FGA Studio